Notes sur le projet

Un jeu – une série d’expériences à partager.


Pourquoi le Projet N? C’est assez simple: je voulais m’encourager à écrire mes notes (et les partager) sur mes expériences (médiatiques, et au sens large). C’est en fait lié à mon « Projet M »: ma maîtrise sur (YouTube et) le jeu vidéo. Je commence à cumuler des pistes de recherche et démarrer un blog [privé?] me semble un bon moyen d’annoter ces pistes, tout en ayant un potentiel retour (de la part de lecteurs (futurs?)?).


En plus des jeux vidéo, j’aime bien essayer de nouveaux jeux « de société ».  Je ne lis plus beaucoup (outre les textes théoriques pour les séminaires ou pour « l’université »), ce qui est un peu étrange puisque j’aime bien l’analyse en classe des adaptations issues de nouvelles ou de livres.


Je suis aussi un grand consommateur de séries télévisées. Plusieurs d’entre elles méritent que l’on en parle plus. Je regarde principalement des séries américaines, anglaises et québécoises. Contemporaines. J’ai un rythme de visionnement assez effréné et je ne prends assez de temps à réfléchir aux contenus de ces émissions : je tente de connaitre le plus de série possible, ce qui limite mon temps pour les visionnements en double, ou tout simplement pour réfléchir un peu mieux à ces séries/épisodes (un n’équivaut pas l’autre ; ils ont leurs poids respectifs).

Les moments forts (cinématographiquement et scénaristiquement parlant) ont tendance à se résorber dans la masse d’épisodes que chacune des séries présentes (règle générale), d’autant plus que je « binge watch » les séries, ce qui comprime en quelque sorte ma façon de recevoir les œuvres. Si, plusieurs scènes télévisuelles n’ont rien à envier à leurs consœurs filmiques, il est toutefois beaucoup plus difficile de démarquer les points forts d’un évènement quotidien (comme le visionnement et l’écoute d’un épisode d’une série avec laquelle nous sommes habituée (est-ce que la deuxième écoute permet d’atténuer cet effet?)), d’un évènement ponctuel (je ne vais plus souvent au cinéma, mes chances de me rappeler de chacune des occurrences est plus grande). Est-ce la vraie raison derrière la pauvreté de la couverture télévisuelle dans La Presse et à C’est Juste de la Télé?


À cela s’ajoute le fait que j’aime bien regarder quelques heures de nouvelles et d’analyses politiques (en direct ou non) par semaine. Non pas tant pour obtenir ou comprendre le résultat de ces débats (d’idées?) que pour assister (impuissant?) au processus de construction de ces idées. J’écoute surtout la chaîne RDI, parfois je regarde LCN par pure mépris intellectuel. (Je pense ici à une soirée, vers 11h, alors que le bonhomme du conseil du patronat dit que les décisions économiques/budgétaires, c’est 50% de psychologique, alors que 2 mois plus tard, il s’affiche contre la hausse du salaire à 15$/h)…

Bref je déraille et j’ai décidé de mettre ça ici. Question de ventiler mon esprit. N’hésitez pas à me contacter.


Je suis assez « volage » côté lecture de blogs ou critiques d’autrui. Peut-être que ça va changer, j’ai 1 an de textes à rattraper sur mon fil RSS.


Une « dernière » note : je ne sais pas à quel point je vais être motivé à mettre des images et tout le truc. Si jamais il y a des problèmes de droits d’auteurs (exemple: capture d’écrans de jeux), n’hésitez pas à m’en faire part. On devrait bien s’entendre.

Publicités